La clean Beauty : le phénomène

La clean Beauty : le phénomène

Nouvelle philosophie en 2019, la clean beauty est originairement une application qui permet de s’assurer de la « propreté » des produits cosmétiques que vous utilisez. Mais de plus en plus, elle est devenue un mode de vie, une exigence des consommateurs désormais soucieux de l’environnement. La clean beauty est donc aussi le phénomène de passage forcé au vert du monde des cosmétiques.

Clean Beauty, l’application

Si ce terme est devenu tendance et principal jargon de l’univers de la beauté en 2019, c’est bien parce que l’application portant le nom de « clean beauty » a eu un énorme succès. Il s’agit d’une appli signée OFFICINEA, qui vous aide à comprendre le charabia des composants des produits que vous utilisez. En effet, lorsqu’on lit, par exemple, octocrylène sur sa crème du jour, peu peuvent se targuer de savoir qu’il s’agit là d’un agent allergène.

Clean Beauty vous permet non seulement d’identifier les composants qui ne font pas l’unanimité auprès des scientifiques mais aussi, de comprendre le réel attribut de ceux qui ne sont pas suspicieux.

Pour l’utiliser, il vous suffit de télécharger l’application. Puis, prenez en photo le listing des ingrédients du cosmétique visé. L’application l’analysera et sortira tout d’abord une liste des ingrédients controversés y figurant : ceux qui sont irritants, allergisants, ceux qui perturbent la sécrétion normale d’endocrine, … Ensuite, vous elle vous aide à comprendre les autres ingrédients car elle est dotée d’un glossaire couvrant un millier d’éléments.

Clean Beauty, une exigence sociale

Au-delà de l’application qui peut être désuet d’ici une année ou deux, la clean beauty est un véritable réveil social pour requérir que les produits cosmétiques aillent aussi dans le sens de la protection de l’environnement. On veut des produits de beauté bio, n’ayant pas été testés sur des animaux, avec des ingrédients recyclables jusqu’au flacon et que l’entreprise productrice soit respectueuse de l’environnement.

Il s’agit donc d’une philosophie d’un citoyen désormais responsable et qui ne veut plus se faire avoir par des publicités quelquefois exagérées. D’ailleurs, le législateur va aussi dans ce sens en interdisant les mentions « sans » dans les publicités pour cosmétiques (exemple : sans parabène, sans colorant, …). Ceux-ci dénotent peut-être l’absence d’un ingrédient nocif en particulier mais n’impliquent pas l’absence d’un autre qui peut être tout aussi dangereux. C’est pourquoi, les mentions « avec » sont celles qui sont actuellement encouragées.

Des mesures d’accompagnement individuelles nécessaires pour une vraie clean beauty

Pour réellement faire en sorte que les cosmétiques que vous utilisez ne contribuent pas à la dégradation de l’environnement, il faut aussi changer d’attitude soi-même. Ce n’est qu’à cette condition que l’objectif de la clean beauty sera réellement atteint. Ainsi :

  • Autant que possible, ayez recours à des produits naturels ou à 90% naturels ;
  • Préférez les produits dépourvus de parfum ou de colorants ;
  • Accordez plus d’importance aux cosmétiques affichant une liste plus courte d’ingrédients ;
  • Repérez les mentions « non testé sur des animaux » ou « vegan » ;
  • Optez pour les cosmétiques peu emballés avec des contenants recyclables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 80 = 83